Comment récupérer l'eau de pluie

Guide complet comment récupérer et collecter l’eau de pluie

La récupération et collecte de l’eau de pluie consiste à recueillir et à stocker l’eau de pluie pour la réutiliser, plutôt que de laisser l’eau s’écouler et être absorbée par le sol ou canalisée vers les égouts, les ruisseaux ou les rivières.

C’est l’un des moyens les plus simples de conserver l’eau à la maison tout en réduisant vos factures. Que vous optiez pour un système conçu sur mesure ou pour une simple méthode de collecte dans un baril de pluie, la récupération de l’eau de pluie est un choix intelligent et durable.

Pourquoi est-il important de récupérer et collecter de l’eau de pluie ?

La pratique de la récupération de l’eau de pluie gagne en importance à mesure que les impacts de la crise climatique s’accélèrent et que certaines régions du monde connaissent des sécheresses (comme la France et l’Europe en 2022) plus sèches et plus longues, l’épuisement des eaux souterraines et la pollution de l’eau douce par les inondations d’eau salée.

La collecte des eaux de pluie fournit une source d’eau douce propre dans des endroits où l’eau est rare, polluée ou seulement disponible de façon saisonnière.

En outre, la collecte et le stockage de l’eau de pluie peuvent être un moyen moins coûteux (par rapport au dessalement ou à l’acheminement de l’eau sur de longues distances) de garantir une eau sûre et propre pour la boisson et l’usage domestique, ainsi que pour le jardinage, l’abreuvement du bétail ou l’agriculture.

S’il existe toutes sortes de systèmes modernes de collecte de l’eau de pluie, la collecte de la pluie est une pratique ancienne. Les anthropologues pensent que la capacité de capter et de stocker l’eau est allée de pair avec le développement de l’agriculture, en particulier dans les environnements plus secs.

Des citernes destinées à stocker l’eau de pluie ont été trouvées dans des communautés dès le néolithique, et vers 2500 avant J.-C., on en trouvait dans ce qui est aujourd’hui Israël et l’île grecque de Crète, et plus tard dans l’Empire romain, à Istanbul et même à Venise.

87%

des Français accepteraient d’utiliser une eau du robinet issue du recyclage des eaux usées traitées
ou de la récupération de l’eau de pluie pour leurs usage domestiques
(hygiène, sanitaire, nettoyage etc.)

Source: Enquête nationale « Les Français et l’eau » du CIeau.

Quels fonctionnent en pratique les systèmes de récupération d’eau de pluie ?

Les systèmes de collecte d’eau de pluie les plus simples comprennent 3 éléments constitutifs :

  1. un moyen de recueillir l’eau de pluie (qui peut être aussi simple que le toit d’une maison)
  2. un moyen de diriger l’eau (comme une gouttière et un tuyau de descente),
  3. un endroit pour stocker l’eau (comme un baril).

Comme elle n’est pas filtrée ni stockée correctement, l’eau collectée par un système aussi simple ne conviendrait qu’à des utilisations de base comme l’arrosage d’un jardin, l’extinction des incendies ou les eaux grises, comme l’eau de la cuvette des toilettes.

Un système plus complexe, qui offrirait davantage d’utilisations potentielles de l’eau, comprendrait un système de collecte et plusieurs couches de filtres pour empêcher la saleté et les débris d’entrer dans l’alimentation en eau.

Un réservoir de stockage approprié devrait permettre de gérer en toute sécurité le trop-plein d’eau et être fabriqué à partir de matériaux qui ne s’infiltrent pas dans l’eau et empêchent la croissance des bactéries.

Ce réservoir doit ensuite être relié à un système de contrôle qui peut filtrer davantage l’eau pour la rendre potable si nécessaire, ou au moins à un moniteur qui suit le niveau de l’eau.

Enfin, le système nécessite une pompe pour diriger l’eau, un débitmètre et un système anti-refoulement, le tout devant être relié à une source d’énergie.

Quel usage de l’eau de pluie récupérée ?

L’eau de pluie récupérée peut être utilisée de la même manière que l’eau d’un puits ou d’une autre source. Si l’eau doit être utilisée pour la boisson (potable), la préparation des aliments ou toute autre consommation humaine directe, elle doit être filtrée pour en améliorer la saveur et éliminer les agents pathogènes, les gravillons et autres particules. Au minimum, il faut la faire bouillir à gros bouillons pendant au moins une minute pour tuer les organismes pathogènes.

Usage intérieure :

  • Machine à laver
  • Lave-vaisselle
  • Bain chaud, baignoire ou douche
  • Toilette
  • Évier utilitaire

Usage extérieure:

  • Jardins et aménagements paysagers
  • Piscines
  • Eau pour le bétail
  • Tâches ménagères comme le lavage de la voiture ou du chien
  • Installations d’eau comme les bains d’oiseaux ou les fontaines
  • Eau d’extinction d’incendie ou d’urgence

Quels sont les différentes méthodes de récupération d’eau de pluie ?

Il existe de nombreuses façons de récupérer l’eau de pluie, du bricolage le plus simple aux systèmes les plus complexes. La question la plus importante est de savoir pour quel l’usage vous allez utiliser l’eau. Cela définira le degré de filtration et de contrôle dont elle aura besoin, ainsi que la complexité et le coût de votre système.

Usage 1 : L’eau de pluie pour l’utilisation extérieure

Un système de base qui recueille l’eau de pluie d’un toit par les tuyaux de descente et un tonneau ou un réservoir est idéal pour une utilisation extérieure – pour arroser les plantes ou d’autres tâches extérieures. Ces systèmes ne nécessitent pas beaucoup plus d’entretien que le nettoyage typique des gouttières.

Usage 2 : L’eau de pluie pour les tâches domestiques

Le niveau de complexité suivant est l’eau domestique – pour les éviers, les douches, les machines à laver et les toilettes (ou à l’extérieur pour une piscine).

L’eau récoltée pour ces besoins nécessitera un ou deux bons filtres de base (et ces filtres doivent être contrôlés et changés régulièrement).

L’eau doit être conservée dans une citerne résistante aux bactéries (qui peut être en surface ou enterrée), et vous aurez besoin d’une pompe pour acheminer l’eau là où elle doit aller.

Cette eau devra être utilisée régulièrement ; si elle reste trop longtemps inutilisée, les bactéries proliféreront, à moins qu’elle ne soit traitée chimiquement ou autrement. Vous devrez également vous assurer que l’eau n’entre pas en contact avec du plomb, des métaux lourds ou du bois traité par des produits de conservation sur votre toit, si celui-ci sert de zone de captage.

Les meilleurs matériaux pour les toits qui seront utilisés pour la collecte de l’eau de pluie sont l’ardoise, l’aluminium et le fer galvanisé.

Enfin, vous devrez installer des canalisations dans votre maison pour acheminer l’eau de pluie stockée vers les appareils ou les robinets où vous voulez utiliser l’eau. Le coût de tous ces éléments varie en fonction de la plomberie existante.

Usage 3 : L’eau de pluie potable

Le niveau de complexité le plus élevé pour un système de collecte d’eau de pluie est de créer de l’eau potable, ou buvable. Ces systèmes comprennent toutes les dépenses mentionnées précédemment, y compris la détermination d’une zone de collecte sûre, la filtration, le stockage sûr, le pompage et le filtrage ou le traitement supplémentaire, ainsi que la tuyauterie et les pompes supplémentaires.

La filtration de ce type de système peut coûter cher et nécessite une bonne dose d’entretien, car tout remplacement de filtre négligé peut compromettre la qualité de l’eau et entraîner des maladies, voire la mort.

Cependant, cet investissement peut rendre votre maison ou votre bâtiment autosuffisant et, si l’eau de pluie est disponible en quantité suffisante dans votre région, il pourrait signifier que vous n’avez pas besoin d’être raccordé à un réseau d’eau de ville ou de creuser un puits, ce qui pourrait également vous faire économiser de l’argent.

Il existe un nombre croissant d’entreprises et de professionnels qui peuvent travailler avec vous sur l’un des systèmes ci-dessus et s’assurer que vous obtenez la combinaison de filtres, de stockage, de moniteurs, de pompes et de tuyaux dont vous avez besoin pour votre emplacement et vos besoins en eau.

Lorsqu’il s’agit de la sécurité de l’eau à l’intérieur de votre maison (en particulier de l’eau potable) – même si vous voulez monter le système vous-même – il est judicieux de consulter un professionnel pour obtenir des conseils.

A noter que pour des raisons sanitaires, Il est officiellement interdit en France de boire de l’eau de pluie :

« Il est strictement interdit de récupérer l’eau de pluie pour la consommer, car elle est contaminée.

Vous ne devez donc pas la boire, ni l’utiliser pour cuisiner ou laver la vaisselle.

En effet, l’eau de pluie présente une contamination chimique, après ruissellement sur le toit. Elle présente également une contamination bactérienne ou parasitaire si elle est stockée dans une cuve ».

Source : Service-public.fr.

Est-ce que l’eau de la pluie est polluée ?

Les précipitations naturelles contiennent déjà des polluants.

En effet, les gouttes d’eau ne peuvent atteindre une taille suffisante pour tomber vers le sol que s’il existe des particules solides dans l’atmosphère permettant d’initier le processus de nucléation. Une partie des polluants atmosphériques urbains sont donc entraînés vers le sol lors des périodes pluvieuses. Les concentrations en polluants sont cependant généralement faibles.

Dans la plupart des situations, l’eau de pluie est de bonne qualité lorsqu’elle arrive au niveau du sol. Le facteur limitant le plus fréquent est le pH (pluies acides), mais cette acidité est souvent rapidement atténuée par les matériaux sur lesquels elle ruisselle ou qu’elle traverse.

Comment récupérer l’eau de pluie sans gouttière?

Option 1 : Barils

Cela peut sembler ridicule, mais les barils peuvent être votre meilleur ami si vous avez besoin de recueillir de l’eau mais que vous n’avez pas de gouttières. Vous pouvez soit enterrer les barils dans le sol pour recueillir l’eau, soit simplement les laisser là où l’eau s’écoule naturellement. Il est plus coûteux et plus long d’enterrer les barils, mais c’est la méthode la plus efficace.

Vous devez installer des tuyaux pour détourner l’eau vers les barils, qu’ils soient enterrés ou hors sol. Cependant, il est possible de laisser les barils au-dessus du sol si vous les fixez d’une manière ou d’une autre et vous n’aurez peut-être pas besoin d’utiliser des tuyaux. Tant que l’eau a un chemin clair, les barils sont l’un des meilleurs moyens de recueillir l’eau de pluie sans gouttières.

Option 2 : Bâches de récupération de pluie

Depuis des décennies, les propriétaires de maisons utilisent des bâches comme moyen de recueillir l’eau de pluie à la place des bâches. Cela peut ne pas sembler visuellement attrayant, mais les bâches sont un moyen parfait de détourner l’eau pour la collecter ou simplement pour l’éloigner de votre maison. De nombreux propriétaires placent des barils à l’extrémité de la bâche pour recueillir l’eau de pluie.

Cependant, il n’y a pas de règles et vous pouvez utiliser les bâches pour mener à un bassin de pluie ou même au sol. Veillez à installer vos bâches de manière à ce qu’elles mènent à au moins 3 mètres de votre maison. Sinon, vous risquez d’endommager le sol et de provoquer des dégâts coûteux aux fondations.

Option 3 : Tuyaux de dérivation

Installez des tuyaux de dérivation dans votre aménagement paysager pour recueillir et diriger l’eau de pluie si vous n’avez pas de gouttières. Ils ressemblent à des gouttières, mais vous les installez au-dessus de vos plates-bandes pour détourner l’eau. Vous pouvez également installer des tuyaux de dérivation au-dessus des portes pour détourner l’eau de votre maison ou de votre aménagement paysager.

Les tuyaux de déviation sont utiles pour empêcher l’eau d’endommager votre aménagement paysager. Sans gouttières, l’eau roule de votre toit vers le sol et peut endommager vos plantes. Les tuyaux de dérivation préviennent les dommages au sol et aux fondations et sont faciles à installer.

Vous pouvez même installer des tuyaux de dérivation directement sous votre toit afin qu’ils agissent presque exactement comme des gouttières standard. Un propriétaire peut couper un tuyau de dérivation pour qu’il s’adapte parfaitement à l’espace, ce qui lui laisse plus de liberté qu’avec des gouttières. C’est à vous de décider si vous choisissez de canaliser l’eau de votre tuyau de dérivation ou simplement de la recueillir.

Option 4 : Zone de captage

Une zone de captage est une section de votre toit où l’eau s’écoule naturellement. Les zones de captage se trouvent à l’endroit où deux sections d’un toit se rejoignent et forcent l’eau à s’écouler comme un ruisseau du toit. Ils fonctionnent de la même manière que les gouttières, mais leur trajet ne suit pas le cours de l’ensemble du toit.

Il suffit d’installer un tuyau de drainage à l’endroit où la zone de captage se réunit pour évacuer l’eau. Veillez à ce que les tuyaux aboutissent à une zone éloignée de vos fondations ou de lits de sol importants. Le tuyau peut également mener à une zone de collecte, ce qui signifie que vous ne gaspillerez pas d’eau et n’endommagerez pas le sol environnant.

Option 5. Aménagement paysager de votre terrain

La meilleure façon de récupérer l’eau de pluie sans gouttière se trouve déjà dans votre cour : l’aménagement paysager de votre terrain. Vous pouvez facilement le modifier pour récupérer l’eau de pluie pour vous-même. Installez des tuyaux ou créez une pente dans votre aménagement paysager pour que l’eau descende et s’éloigne de votre maison lorsqu’elle roule de votre toit.

Installez des tuyaux ou creusez une pente près des zones basses de votre aménagement paysager pour diriger l’écoulement de l’eau. Vous pouvez utiliser des tuyaux de déviation ou simplement creuser une pente subtile qui mène à une zone spécifique. Utilisez des pavés le long de la pente pour la mettre en valeur et ajouter du caractère à votre aménagement paysager.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour l'instant! Soyez le premier à noter cet article !